Un potager à l’Assemblée

999528_539639786092899_1078083301_n

Cet été, le parterre de l’Assemblée nationale ne fleurira plus… car il laisse place au maïs et aux haricots!

«Je n’y croyais pas. Je pensais que c’était un ami qui me faisait une blague! Or l’Assemblée nationale avait une réelle volonté de faire quelque chose de significatif.» -Marie Eisenmann, cofondatrice, en entrevue au Devoir

À la demande de l’Assemblée même, les pilotes de ce projet un peu fou mais totalement bio sont les Urbainculteurs (dont nous faisons le portrait aux pages 42-43 du magazine 16.08), les as de l’agriculture urbaine. Grâce au pouce vert de Marie Eisemann, Francis Denault et toute l’équipe de bénévoles, le parterre du parlement dit adieu aux fleurs et bonjour aux légumes… et aux abeilles! Parce que tant qu’à se lancer dans la culture de laitues à l’Assemblée, aussi bien ajouter des ruches sur le toit de l’édifice Jean-Antoine-Panet.

5759_539640342759510_2096873796_n

Photo: Urbainculteurs.org

Les légumes ainsi cultivés seront envoyés dans les cuisines du restaurant Le Parlementaire, qui à son tour fera don des surplus au Pignon Bleu. Cette initiative serait la première au monde, selon ce que rapporte Le Devoir. Même Michelle Obama n’aura pas un aussi beau et gros potager!

Pour en savoir plus sur le projet: l’article du Soleil et le billet sur le site des Urbainculteurs

Pour suivre la pousse: la page Facebook des Urbainculteurs

Ne manquez pas la visite commentée du potager le jour de la Fête nationale, entre 10 h et 16 h.

Photo à la une: Urbainculteurs.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *