4 façons de se libérer le mental

Photos d'une femme qui médite

Quand on parle de méditation, plusieurs pensent à des effluves de patchouli, à la douloureuse position du lotus, à des heures d’immobilité à scander des « ooommm »… alors qu’on est bien loin de la réalité.

 

1. Méditation pleine conscience

La méditation pleine conscience (mindfulness) n’est pas réservée aux yogis ou aux amateurs d’ésotérisme. C’est devenu, depuis quelques années, une tendance dans toutes les sphères d’activité, une façon de diminuer le stress, ce « mal du millénaire ».

La pratique permet de nettoyer le mental de la pollution des pensées inutiles et de se recentrer sur l’essentiel de la vie. L’idée générale derrière la méditation pleine conscience, inspirée de la tradition bouddhiste, est tout simplement de concentrer son attention sur le moment présent. Plus facile à dire qu’à faire!

2 endroits pour pratiquer la méditation pleine conscience :

3 endroits pour méditer selon vos inspirations :

  • Centre Paramita
    Pour le calme dépaysant de la pratique basée sur le bouddhisme tibétain.
    1156, rue Louis-Armand-Desjardins
  • Centre holistique Ôm Prana
    Pour l’atelier de méditation, bien sûr, mais aussi pour les délicieux repas végétaliens (oui)!
    241, rue Saint-Joseph Est

 

2. Méditer au bureau?

Oui, il le faut! Prenez une pause des photocopieurs qui ronronnent, des téléphones qui sonnent et des collègues qui papotent et recentrez-vous un instant. Trois endroits pour le faire : dans l’ascenseur, les escaliers ou… les toilettes!

 

3. Technoméditation

Plus du type iPod que pagode? Téléchargez l’une des capsules audio : méditation guidée, respiration consciente, détente pour s’endormir et bien plus. (Inscrivez « baladodiffusion » dans la barre de recherche du site passeportsante.net)

 

4. Retraite méditative

Le Monastère des Augustines, nouveau centre de santé globale incluant un hôtel-expérience en plein cœur du Vieux-Québec, est l’endroit idéal pour commencer une pratique de méditation ou l’approfondir. Ce lieu historique, ouvert depuis août, a été rénové de façon à créer un centre dédié au mieux-être qui fusionne santé et culture en un même endroit, tout en poursuivant la mission des augustines de prendre soin des corps et des âmes.

 

Pourquoi la méditation?

« Apprendre à mettre une distance entre la pensée et l’action permet de moins être sous la gouverne de nos pensées, explique le Dr Robert Béliveau qui dirige régulièrement des ateliers de relaxation et des retraites méditatives. Ainsi, on contrôle mieux nos pulsions destructives. » Selon lui, on médite pour se sentir moins pressé, moins dominé par ses habitudes. L’un de ses exercices est de s’ancrer dans le présent en savourant une clémentine. Bien plus qu’une collation, c’est là une façon de prendre le temps de goûter, de sentir et de ressentir l’instant tout autant que le fruit. En cinq minutes par jour, on se ressource, on s’énergise et on se sent mieux. Pas étonnant que tout le monde s’y mette, les avocats, les médecins, les athlètes et même les militaires!

 

Par Sandra Bellefoy
(pour plus de détail voir l’article paru en page 54 du magazine 16.08, numéro 9, automne 2015)

Laisser un commentaire