Gaël Vidricaire : le labo de la pâtissière

gaelvidricaire_gateau

Ganache crémeuse au chocolat, biscuit dacquoise aux noisettes, meringue aérienne, crumble au thé matcha : les pâtisseries de Gaël Vidricaire sont de vrais poèmes pour les papilles.

Un parcours atypique

Quiconque ne connaît pas le passé en laboratoire de Gaël pourrait croire qu’elle a fait de la pâtisserie toute sa vie! Après plusieurs années à travailler dans le domaine pharmaceutique, elle a eu envie, il y a sept ans, de voir si la pâtisserie avait le potentiel de devenir plus qu’un simple passe-temps. Elle a d’abord fait ses armes avec le réputé pâtissier Alain Bolf à Québec, puis perfectionné sa technique en France. Diplômée de l’École hôtelière de la Capitale, elle exploite depuis 2011 un modèle d’affaires bien particulier en proposant chaque semaine une carte desserts exclusive aux abonnés de son infolettre.

Depuis novembre 2016, le rêve de Gaël d’avoir pignon sur rue est devenu réalité : elle a maintenant sa boutique 100 % sucrée dans une maison ancestrale du quartier Montcalm. En plus des créations pour les occasions spéciales, on ne passe pas à côté des petites douceurs à emporter comme des madeleines et des financiers, que Gaël appelle les «gâteaux de voyage», si faciles à transporter et à glisser dans le sac à main!

Photo : Camille Brunelle

Photo : Camille Brunelle

Un art tatouté sur le coeur

Elle se rappelle comme si c’était hier les rassemblements festifs chez sa grand-mère, chez qui il n’était pas rare de manger cinq desserts dans un même repas. C’est avec Marthe qu’elle a appris l’importance de cuisiner avec le cœur pour faire plaisir à ses proches. Être créatif en pâtisserie est important, mais avoir une démarche rigoureuse et maîtriser précisément le geste l’est tout autant. C’est ce qui fait de Gaël une pâtissière hors pair. Elle sait raconter une histoire personnelle à travers ses créations éphémères, à la fois inspirées de voyages et des quatre saisons. Elle saisit les fruits pendant qu’ils sont à leur meilleur : la rhubarbe de son jardin, les fraises et les pommes de l’île d’Orléans et les baies d’argousier. On sent que le souci de la qualité est au cœur de son travail. On pouvait lire dans une de ses cartes desserts : « Cette tarte élégante et raffinée est composée d’une pâte sucrée fondante et d’une crème parfumée à la pistache. Les framboises fraîchement cueillies tapissent le tout avec majesté. » Appétissant, n’est-ce pas?

200, rue Crémazie Ouest

Complètement chocolat

Parmi les ingrédients de grande qualité dans l’atelier de Gaël, le chocolat Valrhona prend une place importante. La réputée maison française organise en janvier la Grande tournée du chocolat chaud à Québec au profit de la Tablée des chefs. À surveiller, un breuvage chocolaté pour la bonne cause!

Par Camille Brunelle
Cet article est paru dans le numéro 14 du magazine, pages 68-69

1 commentaire

  • Loren Morin dit :

    J’ai tellement apprécié découvrir Huit Juin et Gael Vidricaire et sa pâtisserie ! J’irai me gâter prochainement il est bien certain ! Miam miam je salive d’avance devant toutes ces douceurs ! Bravo à Huit Juin
    Merci à 1608 pour ces découverte. Je vous aime 1608!
    Je vais parler de ces 2 endroits à mes amies! Loren Morin 💚💙💜💛

Laisser un commentaire