La saison de la balle

Michel Laplante, président directeur-général des Capitales de Québec
Michel Laplante, président directeur-général des Capitales de Québec

La saison estivale, synonyme de soleil, de terrasses et de « gougounes », rime aussi avec baseball depuis l’arrivée des Capitales de Québec dans le paysage sportif de la ville en 1999.

La recette fait le plaisir des amateurs: un stade chargé d’histoire, qui a gardé tout son charme d’époque, au centre-ville, et dans lequel évolue une équipe qui gagne. Les Capitales de Québec sont six fois champions de la ligue Can-Am et chercheront, en 2015, une septième bannière de championnat à hisser dans les combles du stade municipal.

Tout de cette enceinte sportive contribue à « l’ambiance baseball ». Les guichets de la billetterie, les kiosques de souvenirs dans le hall, les corridors qui fleurent bon le hot dog et le popcorn… Et puis il y a le terrain; magnifique, bordé d’immenses arbres centenaires, prolongeant d’un vert tendre celui d’une pelouse émeraude.

Dans les estrades, c’est la fête. On y trouve toujours des groupes de jeunes joueurs en  uniformes de baseball. Ils sont bien sûr là pour le match, mais leur préféré, c’est Capi, la mascotte. Par-ci par-là, des collègues de bureau, des groupes d’amis se sont donné rendez-vous pour entendre résonner la balle sur le bâton, une bière et un hot dog à la main, la bouche ouverte tandis que les yeux suivent la trajectoire du projectile. Des autobus venus de l’extérieur, parfois du clan adverse, sont aussi de la partie. Et à portée de voix, on trouve toujours un ou deux « statisticiens » qui auront tôt fait de clarifier un règlement pour vous, ou de vous renseigner sur l’état de la blessure au coude d’un joueur cloué au banc. Des habitués du stade, il y en a, et ils aiment leurs Capitales.

Un match de baseball, c’est du plaisir et de la légèreté. Les fausses balles se succèdent, et chacun se demande si son pare-brise de voiture sera intact après le match! Entre les manches, Capi amuse les gamins avec des concours sur le terrain.

Un match de baseball, c’est aussi cérémonial. La trame sonore de la soirée est ponctuée par les hymnes non officiels du baseball, et bien entendu le traditionnel « seventh inning stretch » au milieu de la septième. « Take me out to the ball game », entonne un peu malhabilement la foule, l’anglais parfois hésitant ajoutant au charme suranné de ce moment fort de la soirée.

Franchise décorée, avec à sa tête des hommes de baseball passionnés, l’équipe des Capitales a signé ce printemps quatre joueurs cubains, dans une entente sans précédent entre l’île des Caraïbes et une équipe du continent. Ce dépistage nouveau genre témoigne des efforts déployés par les dirigeants de l’organisation pour composer année après année une équipe de plus en plus compétitive.

Attendez-vous donc à un été spectaculaire pour les Capitales de Québec, du gérant Patrick Scalabrini, qui amorcent leur 17e saison dans la ligue Can-Am de baseball au stade municipal de Québec ce soir, 3 juin 2015, 19h05, en recevant la visite des Aigles de Trois-Rivières.

capitalesdequebec.com

Photo: Valérie Busque

Laisser un commentaire