Nom de code : AIC

photo-(2)_300dpi
Pour «achat impulsif de cossins». Car c’est ce qui se passe dans une vente de garage : pas le temps d’y penser, pas de «on reviendra demain, Chéri,  si tu le veux vraiment, ton cadre de Gary Carter», même pas le temps d’hésiter, sinon le bol à punch en cristal carnaval peut très bien nous passer sous le nez si la voisine est vite su’l piton. Dans une vente de garage, c’est à qui, de soi ou de la voisine, sortira en premier un beau 20 piasses tout neuf pour l’échanger contre une caisse à lait remplie de vinyles de hair metal.

Parlant de voisine, on aimerait bien savoir ce qui se cache chez elle. L’espionner? On ne fait jamais ça! (Quoique…) Quand vient l’été, on a l’excuse parfaite pour savoir ce qui se cache derrière les rideaux tirés ou les stores fermés. Bon voisinage? C’est plutôt une opération de wouèrage! Avec la vente de garage, on en profite pour zieuter toutes les bébelles dont elle se débarrasse… et on en ramasse quelques-unes au passage qui viendront amasser la poussière chez nous à la place.

Par Caroline Décoste
(Cet article est paru dans le numéro 4 du magazine, page 98.)

Chineurs de compét'

Dans leur boutique de Saint-Sauveur, Bruno-Clément Boudreault et Dominique Dupont font office d’antiquaires kitsch. Ou quand la vieillerie de l’un est le trésor de l’autre.

221, rue Saint-Vallier Ouest

 

Laisser un commentaire